Augmentation mammaire

2 juin 2016

Augmentation mammaire Tunisie : les techniques

Synonymes de féminité, les seins peuvent affecter l’état psychique de la femme d’autant qu’il s’agit d’une marque de maturité, de séduction et même de fertilité. Avoir une poitrine généreuse est un désir qui laisse rêver pas mal d’entre elles.

C’est pour cette raison que l’augmentation mammaire en Tunisie continue à être parmi les interventions chirurgicales les plus convoitées grâce à la dextérité des praticiens et à l’existence de cliniques de renom comme le Centre International Carthage Medical.

Si vous envisagez augmenter le volume de votre poitrine et les mettre plus en valeur, les informations qui suivent vous seront utiles pour avoir une idée détaillée sur cette chirurgie esthétique et plastique.

Les diverses méthodes d’augmentation mammaire

Il existe deux méthodes distinctes pour accentuer le volume des seins, à savoir la pose de prothèses en silicone et le lipofilling mammaire.

Technique des prothèses mammaires

Elle est entamée par une ou deux consultations mammaires soutenues par des diagnostics médicaux (bilans biologiques, échographie, mammographie, interrogatoire, etc). L’objectif de ces dernières est d’étudier les demandes de la patiente et de déduire leur faisabilité. Le type d’anesthésie est générale, mais parfois locale couplée de tranquillisants.

La nature des prothèses mammaires

Les implants mammaires sont généralement remplis de silicone en élastomère ou de sérum physiologique. Leur forme dépend de la morphologie de la patiente et de sa demande. Les prothèses peuvent être rondes, ovales ou anatomiques tandis que la taille est comprise entre 200 et 500cc. Il est à noter que le dépassement de ce volume est déconseillé.

L’opération proprement dite

Elle est débutée par une incision de 2 à 4 centimètres au niveau du sillon sous-mammaire pour préparer une cavité derrière ou devant les muscles pectoraux pour abriter l’implant en silicone. La patiente sera en position assise afin d’ajuster la symétrie des seins.

La fermeture des résections se fait par le biais de points de suture résorbables. A la fin de l’intervention, un pansement étanche recouvrira les plaies dissimulées.
La durée de l’intervention est estimée à 1 heure et l’hospitalisation peut dépasser une nuitée.

Les suites opératoires augmentation mammaire

Dès la sortie de la clinique, la patiente devra suivre les instructions médicales comme l’administration d’antalgique pour atténuer les légères douleurs, l’arrêt du travail pendant 2 semaines, le port de soutien-gorge de contention, l’éviction d’activité physique intense durant 1 mois, etc.

Un suivi médical et radiographique est à planifier pour contrôler l’état d’avancement du processus de rétablissement.

Le résultat d’une augmentation mammaire par prothèses

Il est visible dès la disparition de l’œdème, c’est-à-dire après 3 mois. A cette date, les seins sont rebondis, plus mis en valeur, symétriques et séduisantes. Il faut noter que la durée de vie d’une prothèse mammaires est d’environ 10 ans. Après cette période, la patiente est obligée soit de les éliminer soit de les remplacer.

Le lipofilling mammaire

C’est une chirurgie qui se base sur l’injection de graisse autologue dans la poitrine. Elle est qualifiée d’opération douce car elle ne fait intervenir aucun corps étranger. Le lipofilling mammaire est le résultat de l’association de procédés comme la liposuccion et l’introduction d’amas graisseux.

Principe de l’intervention

Comme toute chirurgie, la consultation pré-chirurgicale est obligatoire pour définir le type d’anesthésie et les probables empêchements. Tout d’abord, il faut voir si la patiente possède une surcharge graisseuse. Si non, la chirurgie est annulée.

Le chirurgien commence par la liposuccion. Il choisira les zones riches en graisse pour extraire 2 ou 3 litres. Les parties concernées sont le ventre, les bras, les cuisses, la culotte de cheval, les hanches, les genoux, etc.

Le prélèvement se fait à l’aide de micro-canules qui joueront le rôle d’un aspirateur. Les tissus adipeux éjectés seront ensuite centrifugés, purifiés et filtrés afin d’éliminer les adipocytes.

Le praticien injecte à travers des seringues à bout arrondi la graisse dans divers points de la poitrine pour avoir un aspect homogène et rebondi.
Les petites incisions dues à l’injection ou à la lipoaspiration seront suturés par des fils résorbables. La durée de l’intervention peut durer 1h30 et se fait en ambulatoire.

Les suites opératoires

Elles sont moins douloureuses et moins longues que celles de l’augmentation par prothèses. Néanmoins, elles sont marquées par des sensations de courbatures causées par la liposuccion et un œdème au niveau de la poitrine. Ces désagréments s’estomperont rapidement au bout de 3 ou 5 semaines.

 

Le résultat d’un lipofilling mammaire

L’aspect bombé et naturel des seins sera visible dès l’atténuation du gonflement. Les séquelles engendrées par la liposuccion sont effacées rapidement et la patiente aura alors une poitrine assez volumineuse avec une parfaite harmonie de la silhouette.